keyboard_arrow_up
>
>
Actualités
>
15/10/2021  |  Cycle et Mobilité active

Réaction de l'USC au plan d'équipements sportifs

©Kurt Liebhaeuser
Dans le cadre d’un déplacement ce matin à Tremblay-en-France sur le chantier du village olympique, le président de la République a détaillé le projet de construction de 5 000 nouveaux équipements sportifs d’ici à 2024. L’UNION Sport & Cycle, qui avait été associée aux réflexions en amont, se félicite de ces annonces et salue l’intégration des acteurs marchands au plan d’équipement.

L’ambition affichée par Emmanuel Macron avec l’annonce d’un plan de 250 millions d’euros et la promesse de 5 000 équipements sportifs neufs et innovants pour développer le sport en France d’ici 2024 répond à une demande croissante de la population. Selon la dernière étude « Sport dans la ville » initiée par l’UNION Sport & Cycle, 65% des pratiquants expriment le souhait de disposer d’équipements supplémentaires ; les espaces fitness de plein air, les piscines, les sentiers, les murs d’escalade et les terrains multisport étant les plus demandés.

Ces annonces constituent aussi une opportunité historique de développement de la pratique sportive sur le territoire. Dans un contexte de sédentarité galopante, la création de 5 000 nouveaux équipements est un premier pas vers l’objectif de mise en mouvement des Français.

Ce programme sera, en outre, l’occasion d’expérimenter une nouvelle génération d’équipements de proximité où la pratique libre et accessible à tous sera au cœur des priorités. L’UNION Sport & Cycle est convaincue que pour la bonne réussite du dispositif, le soutien des acteurs de la filière Sport que sont les entreprises d’aménagement ludiques et sportifs et les loisirs sportifs marchands, sera un atout précieux, en complément du rôle des fédérations sportives. Leur connaissance des enjeux essentiels dans la conception d’équipements de proximité est en effet un facteur de réussite dans la conduite de ce programme de démocratisation de la pratique sportive sur l’ensemble du territoire.

En rappelant son ambition de créer un projet efficace et agile, le Gouvernement a aussi confirmé sa volonté d’initier de nouveaux modèles de collaboration entre les acteurs publics, associatifs et marchands. L’UNION Sport & Cycle salue ce parti pris de s’appuyer sur la complémentarité des usages et sur les synergies entre l’ensemble des acteurs. L’UNION Sport & Cycle a fait savoir depuis l’annonce du projet que l’implication des acteurs marchands dans la gestion des équipements, en tant qu’opérateur en délégation de service public, était nécessaire à sa réussite.

L’UNION Sport & Cycle poursuivra ses travaux au sein de l’Agence Nationale du Sport, qui sera l’organe opérationnel du plan, pour permettre ces collaborations nouvelles et originales entre collectivités locales, mouvement sportif et acteurs marchands.

Pour Virgile Caillet, délégué général de l’UNION Sport & Cycle, « ces annonces doivent être le point de départ d’une stratégie de long terme pour faire du sport une véritable cause nationale. Nous saurons nous montrer vigilant quant à sa mise en application. Combinant expérience et vision d’ensemble sur les équipements de proximité, les aménageurs urbains et les acteurs du loisir sportif marchand se tiendront à la disposition de l’Agence Nationale du sport et du Gouvernement pour faire de ce plan d’équipements sportifs un succès de long terme profitable à tous les Français. »

 

A voir également
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies