keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
22/10/2021  |  Union

Eurosima Surf Summit 2021 : une édition inspirante

©Stéphane Robin
Deux jours d’échanges auront permis aux acteurs de l’industrie surf, snow et skate de mesurer l’utilité de l’alliance avec l’UNION Sport & Cycle et de puiser un maximum d’informations sur les tendances de consommation, de communication et sur les thèmes d’actualités du management en entreprise.

En ouverture des 2 journées organisées à Hossegor, Jean-Louis Rodrigues avait décrit son programme d’actions pour les 3 prochaines années et les lignes directrices d’un congrès revenant en présentiel après 1 édition 100 % digitale en 2020. Dans son discours, le président d’Eurosima et administrateur de l’Union Sport & Cycle avait rappelé les leitmotivs indispensables : la curiosité, la créativité, l’anticipation, la compréhension des aspirations et des modes de consommation des consommateurs.

En la matière Aymeric de Rorthays, directeur général d'Au Vieux Campeur, a illustré la plupart de ses thèmes en expliquant la gestion quotidienne de l’entreprise familiale qu’il qualifie d’ « atypique », ses engagements de longue date en faveur de la planète dans une discussion à bâton, avant de participer à une table ronde réunissant des modèles alternatifs à la consommation à outrance.

Les fondateurs d’Alltroc (commerce de seconde main), Akewatu (plateforme digitale de vente de surfs neufs et d’occasion), reparetacombi.com, les vélos électriques Angell et leur offre de location en leasing et reconditionnement, ainsi que Polyola et ses pains de mousse écologiques ont montré tout l’intérêt de leur démarche responsable.

L’UNION Sport & Cycle prend la vague

Après avoir mouillé le maillot pendant 18 mois dans les vestiaires des ministères pour défendre les entreprises de la filière du sport, l’Union Sport & Cycle s’est jetée à l’eau durant cet Eurosima Surf Summit. Pascale Gozzi, présidente, et Virgile Caillet délégué général, sont venus expliquer aux 250 congressistes tout les bénéfices de l’alliance avec l’Eurosima dans les négociations auprès des Ministères pour la mise en place des aides aux entreprises, pour la réouverture des commerces ou des lieux de pratiques. « Notre seul objectif était de défendre au mieux nos entreprises du sport, des loisirs, de la mobilité » a rappelé Virgile Caillet.

Laurent Chambertin, quintuple champion de France de volley avec plus de 350 sélections internationales, est venu lui parler d’intelligence collective d’un groupe sur la base de son vécu d’ancien sportif de haut niveau. Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project, a captivé la salle par son analyse des conséquences de la pandémie sur les organisations et leurs collaborateurs. Dans sa volonté de cultiver son caractère Européen, l’Eurosima s’est penché sur le dynamisme du marché portugais du surf, fortement soutenue économiquement par la puissance publique au travers des témoignages de l’ancien surfeur professionnel Tiago Pires, du directeur commercial de l’entreprise de distribution Despomar, des spécialistes en communication Pedro Fernandes et Patrick Stilwell.

Pour sa soirée de clôture, l’Eurosima Surf Summit a honoré ses champions, Johanne Defay pour sa 4 eme place sur le tour mondial 2021, Joan Duru pour sa victoire aux World Surfing Games 2021, Kauli Vaast honoré comme l’espoir Européen de l’année, Jeremy Flores récompensé pour sa carrière sportive exemplaire, et l’un de ses dirigeants emblématiques, Frédéric Basse, l’ancien patron de Rip Curl Europe et ancien président de l’Eurosima. Il a reçu un award pour l’ensemble de sa carrière et son dévouement pour le bien commun.

A voir également
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies